Le Centre de recherche

Nos tutelles

Rechercher




Accueil du site > Actualités > Voir les actualités précédentes

Didier Roux, ancien directeur du CRPP, a été élu à l’Académie des Sciences (26/05/2009)

Didier Roux, ancien directeur du CRPP, a été élu à l'Académie des Sciences (26/05/2009)

Didier Roux, qui a mené l’essentiel de sa carrière académique au Centre de Recherche Paul Pascal, a été élu membre de l’Académie des Sciences le 16 décembre 2008.

Le parcours professionnel de Didier Roux est un remarquable exemple d’une carrière de recherche fondamentale de haut niveau menée en parallèle d’une activité extrêmement fructueuse de transfert des connaissances vers les domaines industriels.

La recherche fondamentale menée par Didier Roux à partir de 1980, et pendant près de 25 ans au sein de notre laboratoire, est longtemps consacrée à la compréhension des fluides dits « organisés », tels que les mélanges huile-eau-tensioactif, très présents dans les produits de la vie courante. En particulier, il s’intéresse aux microémulsions, caractérisées par une très basse tension interfaciale, d’un grand intérêt pour la récupération assistée du pétrole. Les études du comportement physique des interfaces fluctuantes présentes dans ces systèmes l’amènent à la découverte de la célèbre « phase éponge », un des résultats les plus marquants de ses travaux. Cette phase a trouvé par la suite des applications, par exemple, dans l’industrie pharmaceutique ou dans la fabrication des parfums.

Après un certain nombre d’années passées à élucider les aspects théoriques et expérimentaux de fluides organisés dans des situations d’équilibre thermodynamique, Didier Roux se tourne au début des années 1990 vers l’exploration de la dynamique de fluides organisés, en particulier leurs comportements lorsqu’ils sont mis en écoulement. Il découvre alors que des phases lamellaires de tensioactif, soumises à un cisaillement, créent de nouveaux objets microscopiques originaux : des vésicules multilamellaires qui sont ensuite baptisées du nom familier d’« oignons ». Les oignons ont depuis trouvé maintes utilisations, sous forme de micro-réacteurs chimiques, de vecteurs biologiques ou encore de microcapsules permettant d’enfermer et de transporter un principe actif.

La découverte de ces structures en oignons marque le véritable début de l’aventure de Didier Roux vers l’entreprenariat et l’industrie. Avec des collègues, il crée deux entreprises pour valoriser les applications de ses recherches. Son engagement à l’interface avec l’industrie se développe ensuite très fortement, l’amenant à prendre en 1998, en parallèle de la direction du Centre de Recherche Paul Pascal, des fonctions importantes de direction scientifique dans les sociétés Rhône Poulenc puis Rhodia.

Pour les résultats de ses recherches fondamentales, Didier Roux a reçu successivement les médailles de bronze (1984) et d’argent (1992) du CNRS. Pour ses inventions, il a obtenu entre autre le grand prix IBM Matériaux (1993) et le prix de physique appliquée de la Société Française de Physique (2002). En 2005, après avoir quitté le CNRS, il devient Directeur de la recherche et du développement du Groupe Saint-Gobain. C’est l’ensemble de ce parcours qui est mis à l’honneur aujourd’hui par son élection au sein de l’Académie des Sciences.

Le parcours de chercheur et d’innovateur de Didier Roux démontre à quel point les recherches fondamentales et appliquées ne s’opposent en rien, mais qu’au contraire elles se nourrissent et s’enrichissent, que ce soit dans le sens du transfert de connaissances vers des applications industrielles, ou dans le sens inverse, de l’inspiration de questions fondamentales à partir de problématiques technologiques.

Pour en savoir plus :
- La page de Didier Roux sur le site internet de l’Académie des Sciences

- Le dernier livre de Didier Roux : « Comment faire rimer habitable et durable » (éditions Hatier, collection « On se bouge », 2008).