Le Centre de recherche

Nos tutelles

Rechercher




Accueil du site > Reserve Emploi / Thèse / Stages > Sujets de thèses 2008-2011 proposés au CRPP

Destruction des émulsions concentrées

Directeur de thèse : Véronique Schmitt

Les émulsions sont des dispersions de deux fluides non miscibles sous forme de gouttelettes. N’étant pas à l’équilibre thermodynamique, elles sont vouées à évoluer vers la séparation de phase macroscopique entre les deux fluides. Ce problème est rencontré dans tous les secteurs industriels : revêtements, cosmétique, pharmaceutique, agroalimentaire... . L’utilisation de divers stabilisants, comme les tensioactifs, les protéines, les polymères ou les particules, permet de ralentir cette évolution (les émulsions sont stabilisées cinétiquement). A cause de la grande diversité de systèmes, les échelles de stabilité varie de quelques heures à plusieurs années. Maîtriser la stabilité cinétique est un enjeu essentiel pour toutes les applications. Le but de la thèse est de comprendre le lien qui existe entre la stabilité cinétique et la formulation, de décrire les différents mécanismes de déstabilisation et d’identifier les paramètres physico-chimiques gouvernant la déstabilisation.

Dans une première partie de la thèse on s’intéressera aux évolutions cinétiques des systèmes au repos en se basant sur les méthodes déjà mises au point dans l’équipe, puis on étudiera comment une contrainte extérieure (application d’un écoulement) modifie les scénarii de destruction. Dans une démarche originale, on cherchera à détecter de façon locale les événements de coalescence (fusion entre gouttes). Les informations ainsi collectées sont indispensables avant d’envisager une description complète de la déstabilisation.

Profil souhaité : physico-chimiste expérimentateur

Financement espéré : ANR