Le Centre de recherche

Nos tutelles

Rechercher




Accueil du site > Reserve Emploi / Thèse / Stages > Stages Master 2 Recherche 2007 - 2008

Structuration de particules colloïdales par séparation de phase ou effets prétransitionnels dans des fluides complexes

L’idée générale est de comprendre et contrôler l’organisation de micro- ou nano-particules dans des fluides complexes, dans le but de fabriquer des nouveaux matériaux de fonctionnalités variables et induites par la nature des particules d’une part, et leur structuration dans l’espace d’autre part. En particulier, nous nous intéresserons à l’effet sur la structuration de particules de transitions de phases dans les fluides considérés. Nous proposons d’explorer deux systèmes différents. Le premier sera une phase cristal liquide au voisinage de la transition Isotrope-Nématique : on étudiera l’organisation des particules et on la comparera aux prédictions théoriques qui prévoient l’existence d’interactions anisotropes entre les particules. Le second sera une solution de surfactants dans laquelle on induit, au voisinage d’une température critique, une séparation entre une phase riche en micelles et une phase pauvre en micelles. Les particules sont préférentiellement mouillées par l’une des deux phases et sont confinées dans les domaines correspondants lors de l’apparition de la séparation de phase. On étudiera les effets de structration et de « jamming » liés à ce confinement. Si certains de ces effets ont déjà été explorés par d’autres équipes sur des colloïdes sphériques, nous avons montré que les structures réalisées dépendent fortement de la géométrie des particules utilisées. Ainsi, des particules anisotropes (type bâtonnets par exemple) seront étudiées dans ce projet. Pour cela, nous utiliserons la technique d’étirement de latex mise au point au laboratoire par JC Loudet. Nous projetons également d’appliquer cette méthode à la fabrication de latex magnétiques anisotropes afin d’utiliser le champ magnétique extérieur comme moyen d’organisation supplémentaire des colloïdes dans leur matrice fluide.

Compétences : Ingénieur chimiste ou universitaire physico-chimiste de formation en Master de Chimie, de spécialités du type « Polymères et Colloïdes », « Synthèse et Propriétés des Matériaux Inorganiques » ou « Physico-Chimie Fondamentale et Appliquée ».

Techniques utilisées : Diffusion du rayonnement (X et lumière), microscopie optique et électronique, cryofracture.