Le Centre de recherche

Nos tutelles

Rechercher




Accueil du site > Reserve Emploi / Thèse / Stages > Stages Master 2 Recherche 2007 - 2008

Nucléation hétérogène de silice et de nanoparticules d’or via l’utilisation d’empreintes supramoléculaires organisées

Dans le but de fabriquer des matériaux aux propriétés originales, on cherche à générer artificiellement des morphologies complexes lors de la croissance de matériaux inorganiques. Ceci se fait par l’utilisation d’empreintes organiques. Les copolymères à blocs présentent la remarquable propriété de se structurer spontanément à l’échelle moléculaire (micro-séparation de phase). Cette structuration a lieu dans les systèmes fondus et /ou dans les dispersions en solvant. Ils présentent également des propriétés de complexation avec des surfactants susceptibles de générer des organisations supramoléculaires de morphologies variées. Au cours de ce stage nous considérerons deux types d’empreintes supramoléculaires. Le premier est constitué de phases ordonnées (lamellaires ou hexagonales) de copolymères amphiphiles, dans lesquelles on cherchera à faire croître la phase minérale (silice). Une attention particulière sera portée au contrôle de l’épaisseur des parois de silice formées et à l’organisation de la porosité (hexagonale ou lamellaire). On pourra tenter, dans les mêmes systèmes, la synthèse de nanoparticules d’or dans les domaines hydrophiles hydratés considérés comme des « microréacteurs » dans le but d’obtenir des nanoparticules de morphologie contrôlée. Le second système d’empreintes consiste en des suspensions colloïdales de complexes supramicellaires formés par des copolymères diblocs double-hydrophiles de type polyélectrolyte-neutre et de tensioactifs ioniques de charge opposée. La minéralisation des de ces objets organisés sera induite par hydrolyse et condensation de précurseurs moléculaires (TEOS). On s’attachera à comparer la structure des complexes d’origine et celle des objets minéraux formés. Les structures seront étudiées par diffusion de rayons X aux petits angles et diffusion de la lumière, ainsi que par des techniques de microscopie (lumière et électronique).

Compétences : chimiste (organique, polymériste ou matériaux), physico-chimiste.

Possibilité de prolonger par une thèse : OUI

Financement : MESR ou autres (BDI)