Le Centre de recherche

Nos tutelles

Rechercher




Accueil du site > Reserve Emploi / Thèse / Stages > Stage Master 2 Recherche 2006-2007

Encapsulation de virus dans des systèmes

Maîtres de Stage : Laurence NAVAILLES et Eric GRELET

Introduite seule, une molécule active biologique (protéine, ADN par exemple) ne peut pas atteindre dans la cellule son site d’accrochage à cause des nombreuses barrières biologiques (la peau par exemple) qu’elle doit traverser. Pour contourner ces difficultés, il est possible de formuler ces molécules afin qu’elles puissent atteindre leur cible biologique et y exprimer leur activité. Plusieurs techniques existent parmi lesquelles la formulation de molécules dans un environnement physique qui va augmenter sa biodisponibilité (le temps pendant lequel la molécule active reste disponible dans l’organisme avant d’être éliminée). Notre stratégie est d’incorporer les molécules biologiques à l’intérieur de particules colloïdales qui sont suffisamment petites pour être introduites dans la cellule mais suffisamment grandes pour permettre l’encapsulation et la protection d’une grande quantité de molécules actives. Depuis plusieurs années, nous avons développé au CRPP des vecteurs biologiques d’un type nouveau obtenus en cisaillant des phases lamellaires lyotropes. Ces vecteurs se présentent sous la forme de vésicules multilamellaires pouvant encapsuler des molécules d’intérêt biologique. Nous souhaitons aujourd’hui étudier les propriétés structurales et dynamiques de molécules biologiques encapsulées entre des membranes. Ces études reposent principalement sur des techniques de diffraction des rayons X et de retour de fluorescence après photo blanchiment (FRAP). Nous regarderons particulièrement l’effet du confinement sur l’organisation des systèmes. Nous souhaitons explorer de nouveaux systèmes formulés à partir de lipides et de virus, des bactériophages appelés fd, en forme de bâtonnet et d’architecture parfaitement contrôlée. Contrairement à la plupart des objets biologiques (ADN, protéines,...), ces biopolymères monodisperses et modifiables nous permettront d’étudier l’effet de différents paramètres (longueur, diamètre et charge) sur les structures auto-organisées.

Post-scriptum :

Techniques utilisées : microscopies optique et de fluorescence, diffusion des rayons X

Compétences : Physico-chimiste, expérimentateur