Le Centre de recherche

Nos tutelles

Rechercher




Accueil du site > Reserve Emploi / Thèse / Stages > Thèses 2006-2009 au CRPP : sujets proposés

Etude des propriétés statique et dynamique de molécules d’ADN confinées entre des membranes.

Directeur de thèse : Laurence NAVAILLES

Collaboration extérieure : Professeur Andréoli de Oliveira, Université de Sao Paul, Brésil

La thérapie génique est une technique très prometteuse qui consiste en l’introduction d’une séquence de nucléotides (ADN) dans le noyau d’une cellule qui contrôlera l’expression d’un gêne donné. Différentes stratégies doivent être envisagées pour délivrer le matériel génétique dans le noyau puisque l’ADN ne le fait pas naturellement. L’équipe vectorisation du Centre de Recherche Paul Pascal a développé une nouvelle technique pour préparer des vésicules multilamellaires (appelées sphérullites ou oignons). Elles sont formées par le cisaillement d’une phase lamellaire lyotrope puis dispersées dans un excès d’eau dans le but d’obtenir une suspension de micro capsules. Ces vésicules multilamellaires sont préparées à partir de phospholipides neutres afin d’éviter le caractère cytotoxique du vecteur provenant des lipides cationiques habituellement utilisés. L’absence des interactions électrostatiques induit alors deux difficultés majeures : perte du procédé « classique » d’auto association qui est à la base des complexes ADN / lipides cationiques déjà connus et perte de l’adhésion cellulaire. Le présent projet se situe dans l’étude de l’encapsulation de l’ADN dans des phases lamellaires neutres. Des aspects fondamentaux importants concernent la nature de l’organisation des molécules d’ADN confinées entre des membranes de phospholipides neutres. Lorsqu’elles sont confinées entre des bicouches lipidiques, différentes organisations, prédites théoriquement, peuvent exister. L’objectif de ce projet est d’étudier la structure microscopique des systèmes ADN - lipides neutres - eau, en explorant le diagramme de phase ternaire pour identifier les différentes organisations des molécules d’ADN confinées entre les couches lipidiques et d’éventuelles transitions de phase. Récemment, nous avons conçu et développé une nouvelle approche permettant d’obtenir des échantillons orientés, indispensables à l’étude structurale. Les premiers résultats permettent de confirmer l’existence d’une organisation de type hexagonale de l’ADN dans le régime confiné. Outre les informations structurales, nous souhaitons également étudier les propriétés dynamiques des molécules d’ADN confinées entre les membranes. Ces études seront réalisées par la technique de FRAP ( Fluorescence Recovery After Photobleaching)

Post-scriptum :

Formation (Physique, Chimie...) et compétences (expérimentateur, théoricien...) requises : Physico-chimie, physique, expérimentateur

Financement espéré : ministère, co-financement Franco-Brésilien

Mots clés : Interface physique / biologie, ADN, confinement, structure, transition de phase, cristaux liquides.