Le Centre de recherche

Nos tutelles

Rechercher




Accueil du site > Reserve Emploi / Thèse / Stages > Thèses 2006-2009 au CRPP : sujets proposés

Interaction entre colloïdes ciblant et cellules vivantes : rôle de l’environnement membranaire et de l’organisation des récepteurs

Directeur de thèse : Damien van Effenterre

Collaboration extérieure : Ludger Johannes, Institut Curie, Paris

Nous nous proposons d’étudier les phénomènes d’interaction entre une suspension de particules colloïdales (virus, vecteurs synthétiques de médicament.) et une cellule vivante, les particules portant à leur surface un motif de reconnaissance interagissant de manière spécifique avec un récepteur cellulaire. L’adhésion d’un tel objet sur une cellule et son internalisation requièrent un ajustement fin des forces en jeu au niveau de la membrane : accrochage spécifique sur des sites mobiles, répulsion du manteau polymérique de la surface, déformation de la membrane... Par des techniques physico-chimiques, nous étudierons cette situation, à la fois à partir d’une approche globale, visant à tirer partie des cinétiques de capture de particules par les cellules et par une approche locale cherchant à mesurer directement les forces en jeu lors du contact. En collaboration avec les biologistes du laboratoire « Trafic et signalisation » de l’Institut Curie à Paris, nous essaierons ainsi de comprendre les règles qui régissent l’orientation du devenir de ces colloïdes dans les étapes qui suivent l’adhésion (internalisation). Par ailleurs, pour isoler certains effets, nous développons des modèles biophysiques simplifiés, qui pourront aussi être mis à profit durant cette thèse.

Post-scriptum :

Formation et compétences requises : Physico-chimiste ayant un goût pour l’interface physique biologie. C’est une thèse expérimentale, cependant nous nous préoccupons de l’interprétation théorique.

Financement espéré : MNERT, BDIR...

Mots clés : Physico-chimie, biologie cellulaire, colloïdes, physique statistique.