Le Centre de recherche

Nos tutelles

Rechercher




Accueil du site > Thèmes scientifiques > Physico-chimie des systèmes biologiques > Vésicules multilamellaires pour la synthèse inorganique et la confection de biocapteurs

Introduction

Le travail de l’équipe est centré sur les vésicules multilamellaires de type « oignon » dont la structure en multi-couches et la préparation en font un vecteur colloïdal riche en possibilités.

Fig 1
Fig 1

Nous utilisons ce milieu confiné complexe pour contrôler la morphologie (forme, taille…) de nanoparticules métalliques (argent, or, …) ou magnétiques (maghémite, Fig.1) que l’on fait croître en son sein. Ainsi fonctionnalisés, les oignons sont étudiés dans leurs applications : catalyse supportée (en collaboration avec Prof. E. Gaigneaux, Louvain-La-Neuve), agents de contraste pour l’imagerie par résonance magnétique (en collaboration avec Dr JM Franconi, RMSB, Bordeaux) et vecteur d’un principe actif à libération contrôlable par hyperthermie magnétique (en collaboration avec Prof. E. Duguet, ICMCB, Bordeaux). L’ensemble de ces travaux est réalisé dans le cadre du réseau Européen

Fig 2
Fig 2

d’excellence FAME.

Nous utilisons également ce vecteur pour le piégeage et le transport, sous champ électrique, de molécules. Dans le cas de biomolécules, nous travaillons sur la confection de biocapteurs enzymatiques et étudions l’apport de l’encapsulation de l’enzyme sur leurs propriétés en terme de durée de vie, de sensibilité, cinétique et de sa synthèse. Dans le cas d’ions, nous développons des surfaces nanostructurées (Fig.2) par une technique originale et rapide.