Le Centre de recherche

Notre tutelle

Conventionné avec

Rechercher




Accueil du site > À la une

Les iridates du côté moléculaire

Les iridates du côté moléculaire

De nouveaux phénomènes exotiques présentant des perspectives prometteuses, comme par exemple de la supraconductivité à haute température, ont été découverts récemment dans des oxydes à base d’ions paramagnétiques Ir4+ (largement connus sous le nom d’iridates).

Leurs propriétés remarquables proviennent des effets concertés de l’environnement chimique, des interactions magnétiques et du très fort couplage spin-orbite, caractéristique des ions métalliques 5d. Malgré de nombreux résultats expérimentaux, la structure électronique de ces matériaux reste difficile à élucider, ce qui a limité la compréhension des propriétés de ces matériaux. Cette difficulté a été récemment surmontée dans le cadre d’une coopération scientifique entre deux groupes de recherche bordelais, l’équipe « Matériaux Moléculaires & Magnétisme » au CRPP-CNRS et l’équipe « Chimie et photonique des matériaux oxydes et fluorures » à l’ICMCB-CNRS. Ces chercheurs ont réussi à concevoir le premier système moléculaire à base d’un ion Ir4+ qui est un modèle isolé de l’unité constitutive des iridates. L’étude détaillée de sa structure électronique unique a permis d’obtenir les propriétés intrinsèques du site d’Ir4+ et ainsi potentiellement de tester les théories actuelles décrivant les propriétés originales des iridates. Ce travail ouvre également la voie à une nouvelle stratégie de synthèse qui utilise les outils polyvalents de la chimie douce afin de concevoir de nouveaux matériaux avec des propriétés qui semblaient jusque-là exclusivement réservées aux matériaux inorganiques traditionnels. Ces résultats sont parus récemment dans Nature Communications.

Ce travail a été réalisé en collaboration avec plusieurs autres laboratoires français et européens, dont l’Université de Copenhague, l’Institut Néel et l’ESRF à Grenoble, l’Institut Paul Scherrer en Suisse, l’Université d’Oxford au Royaume-Uni et l’Académie des Sciences de Moldavie.